About us / Contact

The Classical Music Network

Lausanne

Europe : Paris, Londn, Zurich, Geneva, Strasbourg, Bruxelles, Gent
America : New York, San Francisco, Montreal                       WORLD


Newsletter
Your email :

 

Back

En route pour Cadix

Lausanne
Théâtre du Jorat, Mézières
06/05/2016 -  et 10 (Orbe), 11 (Vicques), 12 (Renens), 15, 16* (Genève), 17 (Cossonay), 19 (Vallorbe), 22 (Bex), 23 (Avenches), 25 (Coppet), 26 (Aubonne), 30 (Nyon) juin, 3 (Martigny), 4 (Chillon), 6 (Labergement-Sainte-Marie), 8 (Cully), 9, 10 (Lausanne), 12 (Vichy) juillet 2016
Francis Lopez : La Belle de Cadix
André Gass (Carlos Medina), Léonie Renaud (Maria Luisa), Cristina Segura (Pepa), Patrick Lapp (Manillon), Alfredo Gnasso (Dany Clair), Mohammed Haidar (Ramirez), Hélène Walter (Cecilia Hampton)
Chœur de l’Opéra de Lausanne, Ensemble instrumental de l’Opéra de Lausanne, Jacques Blanc (direction musicale)
Patrick Lapp (mise en scène), Sébastien Guenot (décors), Amélie Reymond (costumes), Denis Foucart (lumières), Sylvia Perujo (chorégraphie)


(© Marc Vanappelghem)


La « Route lyrique » est une opération unique en son genre de décentralisation de l’opéra en Suisse. Depuis 2010, l’Opéra de Lausanne présente, au début de l’été, un spectacle itinérant dans les villes et villages alentour, allant ainsi à la rencontre de son public. Cette tournée, qui a lieu tous les deux ans, est aussi l’occasion pour de jeunes chanteurs prometteurs de faire leurs armes sur scène. Cette année, pour la première fois, des haltes sont prévues pour deux représentations à Genève et pour deux autres en France. Les décors, qui doivent être transportés de ville en ville, sont limités à l’essentiel, si bien que l’opération s’apparente en quelque sorte au théâtre de tréteaux. L’effectif orchestral est, lui aussi, généralement réduit. Mais quand bien même le spectacle est conçu avec des bouts de ficelle, la qualité est toujours au rendez-vous.


Pour la Route lyrique 2016, le choix s’est porté sur la célèbre opérette de Francis Lopez La Belle de Cadix, dont la réalisation scénique a été confiée à l’humoriste suisse et présentateur radiophonique Patrick Lapp, qui avait déjà monté La Chauve-Souris à Lausanne avec son complice sur les ondes. Créée à Paris en décembre 1945, La Belle de Cadix est un classique de l’opérette française à grand spectacle, rendue célèbre par Luis Mariano. Les airs les plus connus de l’œuvre, tels « La Belle de Cadix », « La Fiesta bohémienne » ou « Maria Luisa » ont fait le tour du monde, sans parler des enivrants « chica-chica-chic-aïe-aïe-aïe ».


Le livret narre un tournage cinématographique débridé entre Cannes et l’Andalousie, sur lequel vient se greffer, comme de bien entendu, une histoire d’amour qui se terminera sur un « happy end », après plusieurs rebondissements de circonstance. Patrick Lapp a conçu un spectacle léger et facétieux, où l’on rit beaucoup, virant à l’ironie, voire à l’absurde, dans une Espagne de pacotille, où les intermèdes de flamenco dansés par Sylvia Perujo renforcent la couleur locale. Même s’ils manquent encore d’expérience, les jeunes chanteurs de la distribution, formés à Genève et à Lausanne, sont confondants d’engagement et de crédibilité. Ils sont entourés par le comédien Alfredo Gnasso, en Dany Clair goguenard, un peu dépassé par les événements, et par Patrick Lapp lui-même, en régisseur espiègle de ce tournage loufoque.



Claudio Poloni

 

 

Copyright ©ConcertoNet.com