About us / Contact

The Classical Music Network

Lausanne

Europe : Paris, Londn, Zurich, Geneva, Strasbourg, Bruxelles, Gent
America : New York, San Francisco, Montreal                       WORLD


Newsletter
Your email :

 

Back

La vie est un grand cabaret

Lausanne
Théâtre du Jorat, Mézières
06/18/2015 -  et 20*, 21 juin 2015
John Kander : Cabaret
China Moses (Sally Bowles), Nicole Croisille (Fräulein Schneider), Eric Perez (Le maître de cérémonie), Samuel Theis (Clifford Bradshaw), Patrick Zimmermann (Herr Schultz), Pauline Moulène (Fräulein Kost), Clément Chebli (Ernst Ludwig), Anandha Seethanen, Anne-Sophie Domergue, Sarah Lazerges, Yassine Benameur, Antoine Baillet Devallez, Déborah Torrès, Sarah Zoghlami, Paula Lefever, Pascale Peladan, Fanny Aguado, Marlène Wirth, Hedi Hammam, Rafael Linares, Quentin Bruno
Nicolas Fargeix, Boris Pokora (clarinette, saxophone, flûte), Marie Bedat (trompette), François Michels (trombone), Alice Hocquet (contrebasse), Manuel Peskine (clavier, accordéon, banjo), Samuel Domergue (percussion), Dominique Trottein (direction musicale)
Olivier Desbordes (mise en scène), Glyslein Lefever (chorégraphie), Damien Lefevre (assistant à la mise en scène), Jean-Michel Angays (costumes), Patrice Gouron (décor), Guillaume Hébrard (lumières), Bérenger Thouin (création vidéo)


(© Guy Rieutort)


Situé en pleine campagne, dans le village de Mézières, à une vingtaine de kilomètres de Lausanne, le Théâtre du Jorat est une salle magnifique et unique en son genre. Construite entièrement en bois en 1908, elle est en parfaite harmonie avec les fermes avoisinantes. D’une jauge de quelque 1000 places, elle est surnommée la « Grange sublime » par les habitants de la région. Le Théâtre du Jorat peut s’enorgueillir d’avoir servi d’écrin à la création du Roi David d’Arthur Honegger en 1921. Plus près de nous, de 1986 à 1998, l’Opéra de Lausanne, alors dirigé par Renée Auphan, y a présenté plusieurs spectacles, conférant à Mézières un air de Glyndebourne. La saison du Théâtre du Jorat va de mai à fin septembre ; la programmation, très éclectique et grand public, fait la part belle à la musique sous toutes ses formes, à la voix et à la danse.


Fondateur et directeur artistique du Festival de Saint-Céré, le metteur en scène Olivier Desbordes connaît bien Mézières pour y avoir présenté quelques-unes de ses productions ; il vient d’y retourner avec Cabaret, spectacle créé l’été dernier. Dans le programme de salle, il ne tarit pas d’éloges sur cette salle si particulière : « A chaque fois, je m’émerveille de retrouver ce théâtre à la structure en bois unique construite au début du XXe siècle. Son histoire notamment, celle d’un lieu culturel créé par les habitants pour eux dans leurs campagnes me rappelle notre projet unique puisque nous étions dans le même état d’esprit en créant le Festival de Saint-Céré il y a 35 ans. Le Jorat, comme nous, a toujours la volonté de proposer une culture et un théâtre populaires pour tous et à proximité. » Un an après sa création, la version de Cabaret signée Olivier Desbordes n’a pas pris une ride : on rit, on sourit et on pleure aussi durant les deux heures de ce spectacle enlevé et haut en couleur, qui raconte des tranches de vie dans le Berlin insouciant des années 1930, juste avant l’arrivée au pouvoir des nazis. On admire une Nicole Croisille excellente actrice et particulièrement émouvante en Fräulein Schneider, un Eric Perez truculent et facétieux en maître de cérémonie et surtout, surtout une prodigieuse China Moses en Sally Bowles, qui n’a pas à rougir de la comparaison avec Liza Minnelli.


Le site Internet du Théâtre du Jorat



Claudio Poloni

 

 

Copyright ©ConcertoNet.com