About us / Contact

The Classical Music Network

DVD

Europe : Paris, Londn, Zurich, Geneva, Strasbourg, Bruxelles, Gent
America : New York, San Francisco, Montreal                       WORLD


Newsletter
Your email :

 

Back

03/06/2022
Engelbert Humperdinck : Hänsel und Gretel
Adrian Erőd (Peter), Janina Baechle (Gertrud), Daniela Sindram (Hänsel), Ileana Tonca (Gretel), Michaela Schuster (Hexe), Annika Gerhards (Sandmännchen, Taumännchen), Ballettakademie der Wiener Staatsoper, Opernschule der Wiener Staatsoper, Orchester der Wiener Staatsoper, Christian Thielemann (direction musicale), Adrian Noble (mise en scène), Anthony Ward (décors, costumes), Jean Kalman (lumières), Andrzej Goulding (vidéo), Denni Sayers (chorégraphie), Agnes Méth (réalisation)
Enregistré en public à Vienne (novembre 2015) – 113’
DVD EuroArts 2072988 (ou Blu-ray 2072984) – Image NTSC 16:9 – Son PCM Stereo Dolby Digital 5.1 dts 5.1 – Region Code: 0 – Sous titres en anglais, français, allemand, coréen, japonais et espagnol


Sélectionné par la rédaction





Grand classique des scènes lyriques germaniques Hänsel et Gretel d’Engelbert Humperdinck paraît en vidéo dans une excellente réalisation de l’Opéra de Vienne.


Au moment de la Saint-Nicolas et de Noël, aucun théâtre lyrique germanique ne manque de programmer Hänsel et Gretel, opéra assez peu représenté chez nous (sauf peut‑être en Alsace), bien que depuis que les maisons d’opéra françaises développent des programmations destinées aux enfants, on le voie çà et là apparaître timidement. Son compositeur, Engelbert Humperdinck (1854-1921), était un fervent admirateur de Richard Wagner, dont il a adopté quelques tics d’orchestration et l’usage du leitmotiv tout en composant avec un style romantique tout à fait personnel. C’est Richard Strauss qui en dirigea la création à Weimar à Noël 1893.


Le livret, rédigé d’après un conte des frères Grimm par Adelheid Wette, sœur du compositeur, raconte l’histoire de deux enfants pauvres perdus dans la forêt après que leur méchante mère les a punis et envoyés de nuit y cueillir des fruits. Ils y rencontrent un très envoûtant marchand de sable puis une fée distributrice de rosée avant d’être attirés par une sorcière diabolique qui, dans sa maison faite de sucreries, transforme les enfants en pains d’épices. Grâce à l’intelligence de la fillette, ils arrivent à s’en sortir, à enfourner la sorcière, à délivrer toutes ses victimes et, après avoir assisté à un ballet d’anges, à rentrer chez leurs parents sans oublier de remercier Dieu d’avoir exaucé leurs prières. Moralité garantie pour ce spectacle féerique pour tout public qui peut être regardé à tout moment de l’année, particulièrement quand une petite nostalgie de Noël se fait ressentir.


Le spectacle viennois, filmé en en 2015 au Staatsoper, est remarquable, signé par le metteur en scène britannique Adrian Noble, ancien directeur de la Royal Shakespeare Company. Il mêle la féerie romantique à une lecture plus moderne du conte tout à fait respectueuse du livret original. Pendant la longue Ouverture, on voit une famille bourgeoise anglaise fêter Noël autour d’une lanterne magique que les enfants utilisent bien vite une fois les parents couchés pour se propulser dans le conte.


La distribution est magnifique, avec Daniela Sindram et Ileana Tonga dans les rôles‑titres et Michaela Schuster, spécialiste de rôles sombres wagnériens, dans celui de la Sorcière. Et c’est le chef berlinois Christian Thielemann, qui dirige souvent à Bayreuth, qui, à la tête du somptueux Orchestre de l’Opéra de Vienne et de son Chœur d’enfants, distille avec un raffinement perpétuel cette envoûtante musique. Que du bonheur !


Olivier Brunel

 

 

 

Copyright ©ConcertoNet.com