About us / Contact

The Classical Music Network

CD

Europe : Paris, Londn, Zurich, Geneva, Strasbourg, Bruxelles, Gent
America : New York, San Francisco, Montreal                       WORLD


Newsletter
Your email :

 

Back

01/17/2021
Dimitri Chostakovitch: Symphonies n° 9, opus 70, et n° 10, opus 93 [*]
London Symphony Orchestra, Gianandrea Noseda (direction)
Enregistré en public à Londres (24 juin 2018 [*], 30 janvier et 9 février 2020) – 79’05
SACD LSO Live LSO0828


Sélectionné par la rédaction





Aussi performant qu’aseptisé quand il est livré à lui-même, le Symphonique de Londres peut devenir le plus bel orchestre du monde pour peu qu’on lui confère un peu de caractère. C’est le cas avec Gianandrea Noseda, qui en est principal guest conductor depuis 2016 et auquel, décidément, la musique russe réussit. En témoigne ce quatrième volume qu’il consacre à Chostakovitch, associant deux symphonies de dimensions et d’atmosphère très différentes.


La «petite» Neuvième (1945), pied de nez aux autorités qui attendaient du compositeur une grande célébration de la victoire, n’est pas prise à la légère: grincements de l’Allegro initial, ambiguïtés du Moderato, peps du Presto, intensité du Largo et goguenardise du finale, rien ne manque, la direction toujours très active et mordante du chef italien étant mise en valeur par une prise de son somptueuse.


Pour ce qui est de la «grande» Dixième (1953), c’est une version particulièrement aboutie, où la tension du phrasé se conjugue à la profondeur de la sonorité. Tout est tenu d’une main de fer, les effets sont soigneusement dosés, sans en rajouter dans la détresse ou l’ironie, sans laisser les décibels prendre le dessus, mais l’expression et les sentiments ne sont pas bridés pour autant. Cela fonctionne d’autant que mieux que les musiciens se montrent d’une précision technique et d’une perfection musicale à couper le souffle.


Le site de Gianandrea Noseda
Le site de l’Orchestre symphonique de Londres


François Petit-Louis

 

 

 

Copyright ©ConcertoNet.com